Nosy Iranja
Another day in paradise

Située au large de Nosy Be, Nosy Iranja est formée par deux îles, reliée entre elles par une longue bande de sable blanc.
Cernée par un lagon turquoise où nagent requins baleines, baleines, raies et dauphins, véritable havre de tranquillité où ne vivent que quelques familles de pêcheurs, l’île est une vraie carte postale.

 

Rendez vous chez Baleines Rand’eau sur la plage d’Ambataloaka.
Nous prenons la mer, destination Nosy Iranja.

Madagascar

Quelques dauphins nous escortent.

Dauphins Nosy Be

Une baleine passe en curieuse.

Requin baleine Madagascar

Toutes les nuances de bleu défilent, de la plus foncée à la plus claire : l’île commence à se dessiner sous nos yeux.
Nous accostons sur la plage, tels des marins courant vers un mirage.

Nosy Iranja

 

Nous déjeunons tous ensemble sur une grande table en bois. Riz, poissons et patates douces. Nous nous sentons privilégiés. Personne n’a la même histoire, la même géographie, mais on se retrouve tous au paradis au même moment.
Notre lit-cabane a la meilleure vue du monde, sans vis-à-vis, à part sur les pirogues...

Nosy Iranja

Plonger dans une eau limpide, depuis une plage quasi déserte.

Voilà le véritable luxe.

Nosy Iranja

Essayer d’absorber du regard toute la pureté de ce bleu, pour les jours ou le gris l’emportera.
Profiter à fond de cette parenthèse dans la parenthèse. Oublier tout, que demain déjà il faudra repartir. Et se surprendre à se dire que cela suffira pour recharger les batteries, les ondes positives. Savoir qu’un endroit pareil existe suffit.

Nosy Iranja
Nosy Iranja

 

Une longue bande de sable relie deux îles.

Nosy Iranja

Petit apéro sur la plage en attendant le coucher de soleil.

Apéro à Nosy Iranja
Nosy Iranja

La lumière est tellement belle que ca en en est presque criminel.
Les couleurs passent par toutes les nuances de bleu, de rose, de parme et d’orangé.

Nosy Iranja
Nosy Iranja

Bienheureux celui qui peut contempler tous les jours un spectacle pareil, qui redonnerait foi à n’importe quel déprimé.

Nosy Iranja

 

Ce soir nous dormirons sous un toit de paille qui nous sépare d’un magnifique ciel étoilé.
Seul le bruit du vent nous berce.

Nosy Iranja

Le lendemain, petite virée en bateau pour découvrir de plus près les chauves souris perchées sur les arbres alentours, et replonger dans les eaux du littoral.

Chauve souris Nosy Iranja

 

Le village est comme figé dans le temps, comme hors du monde.

 

Sur le chemin du retour, nous naviguons sans parler, les yeux encore chargés de la plénitude du paysage de l’île.
Cette contemplation prend soudainement fin quand le bateau s’arrête; des requins baleine ont été aperçus. Pendant que les uns partent plonger dans une direction, un autre prend le sens inverse...

– Mais c’est par là !
– Non mais moi c’est pas pour la même chose…

Le pauvre a la tourista…

En revenant, il nous fera tous exploser de rire en déclamant : " C’est ma première chiasse à la baleine !"
Tout dans la vie ne peut pas être aussi poétique que les couchers de soleil sur Nosy Iranja lol

Nosy Iranja

3 thoughts on Nosy Iranja
Another day in paradise

  1. Bravo Audrey, les photos sont magnifiques, les textes d’une grande justesse qui nous permettent de nous immerger dans ce bel écrin sauvage.

Leave a comment